On le sait qu’il y a des bouts de museaux pis du talon

On le sait qu’il y a des bouts de museaux pis du talon
  • Date:
  • Auteur: Charles Masson
  • Catégorie: Archives 2011

Les Solids

C’était l’été 2009. Les deux faisaient partie de Expectorated Sequence. Xavier coquinait aussi dans le Royaume des Morts tandis que Louis, lui, était dans Plusminus et le Kraken. Xavier grattait des riffs sur sa guitare qui sonnaient un peu trop fifons pour l’Expectorated Sequence, mais trop virils pour le Royaume des Morts. Louis hochait de la tête en se disant qu’il n’avait très certainement pas le temps de jouer des tambours dans son horaire déjà trop chargé, mais qu’il allait le faire quand même. Ils avaient tout ce qu’il fallait pour faire ce qu’ils voulaient. Ils n’ont eu besoin que d’un ingénieux réglage d’amplis de bass, de guitares et de pédales pour que ces deux gars-là sonnent comme s’ils étaient au moins trois. TigerLouis à la batterie, Xavier G-P à la guitare, c’est des Solids dont il s’agit.

Ils sont venus faire un tour à la suite 7 pour un entretien sérieux et rigoureux.

Le son des Solids

“C’est surtout le son qui compte. C’est pas vraiment de la musique à paroles”, dit Louis. Xavier rajoute que “l’inspiration des lyrics va principalement venir de comment certaines phrases vont sonner dans la chanson et, à partir de là, devenir quelque chose qui fait du sens et qui va finir dans un calepin”.

Malgré les apparences, il n’y a aucun multilayer dans les chansons des Solids

“Il y a aucun multilayer, ce qu’on entend sur disque c’est ce qu’on entend live”. C’est Xavier qui a dit ça.

Les Solids font aussi des spectacles

Louis a l’air particulièrement enjoué quand il est question de jouer à l’extérieur de Montréal. “À Montréal, il y a dix shows par semaine. Le monde est rendu blasé. Désolé Montréal, mais on a tellement plus de fun quand on va à St-Hyacinthe, au Saguenay ou à Rouyn. Le monde veut vraiment juste avoir du bon temps pis se mettre chaud”.

Ils aimeraient bien partir en tournée, “On est prêt, il faut juste trouver une façon de rendre ça optimal, quand tu sais qu’un mercredi à Montmagny ou à Belleville va peut-être attirer quelques saoûlons locaux et 15-20 personnes normales.”

Les Solids sont sur le label Machette

Le label Machette, sur lequel est paru Generic Dogs, leur vient en aide pour la diffusion, leur allure professionnelle et à faire les premières parties de spectacles intéressants. Pour ce qui est des petits concerts, ils ont en masse d’amis et de contacts pour s’assurer qu’ils puissent en faire quand ça leur tente.

On s’est aussi mis à parler de la pochette de leur album Generic Dogs

“J’ai pris la photo dans une encyclopédie que j’avais, dans la section des chiens”. À propos de Generic Dogs: “On jasait l’autre année au chalet en faisant des hot dogs, pis on se demandait si on pouvait apprécier une (délicieuse, ndlr) saucisse à hot dog sans qu’on se fasse dire par Maple Leaf qu’elle est soit pure-ci, 100% cela ou 300% faite de viande. On le sait qu’il y a des bouts de museaux pis du talon dans le mélange à saucisse pis on s’en fou.”

On n’a pas besoin d’aller beaucoup plus loin pour se rendre compte que c’est quand même pas mal philosophique. (c’est mon opinion à moi, Charles Masson, ndlr)

Qu’est-ce que vous écoutez ces temps-ci les gars

Louis “se claque” pas mal de Commodores ce jours-ci. “Ah oué, acoté mon gars!”. Il a aussi parlé de Soft Bulletin des Flaming Lips qu’il a acheté l’autre jour, probablement pour se mettre dans le bain pour Osheaga.

Xavier, lui, aime Women, le fameux groupe de l’ouest canadien qui a sorti son deuxième album, il y a pas trop longtemps, et un petit 7 pouces encore plus récemment.

Ils seront au Pouzza Fest le 21 mai.

http://www.myspace.com/solidsmtl

Commentaires